Partageux rencontre des personnes cabossées par notre société libérale, change leur identité et ne mentionne ni son nom, ni sa ville pour qu'on ne puisse les reconnaître. « Devant la servitude du travail à la chaîne ou la misère des bidonvilles, sans parler de la torture ou de la violence et des camps de concentration, le "c'est ainsi" que l'on peut prononcer avec Hegel devant les montagnes revêt la valeur d'une complicité criminelle. » (Pierre Bourdieu) La suite ici.

dimanche 15 novembre 2015

En attendant le prochain drame

« Les récentes tueries l’ont rappelé de manière brutale à qui l’ignorait, refusait de le voir ou l’avait oublié : la France est en guerre, la guerre fait des morts, et les morts ne se comptent pas toujours chez l’adversaire. […]

Paul Valéry disait que « la guerre est un massacre de gens qui ne se connaissent pas, au profit de gens qui se connaissent mais ne se massacrent pas ».

Il avait raison. Ce sont toujours les mêmes qui trinquent.

Et si on veut que tout ça s’arrête, il va falloir, une fois le choc passé, tout faire pour mettre un terme à cette fuite en avant vers la barbarie généralisée. 

Il n’est pas trop tard. Il est encore temps de passer à autre chose. Radicalement. 

En refusant l’injonction « avec nous, ou avec les terroristes ». 

En refusant les appels à l’unité avec les bourreaux et les fauteurs de guerres qui construisent chaque jour un monde plus barbare.

En refusant leur monde fondé sur l’exploitation, le vol, la violence, l’injustice, les inégalités, la mise en concurrence de ceux qui devraient s’unir. 

Se battre pour un autre monde, qui est non seulement possible, mais plus que jamais nécessaire.  

Garder le cap et ne rien concéder sous la pression de l’émotion ou de la sidération. » 

C’est une citation d’un long texte de Julien Salingue qui mérite ta lecture attentive. Comme en janvier, après le massacre de Charlie Hebdo et de l’HyperCasher, Julien Salingue parle de la guerre menée par nos gouvernements dans les pays où l’on soutire pétrole et uranium. 

Pour ma part j’avais mis l’accent sur le désastre social en France au travers de la vie des frères Kouachi. Rien à y ajouter. J’aurais préféré m'être trompé dans ma conclusion du 20 janvier :

« Nous vivons une catastrophe sociale. Globale. […] Distrayons le peuple avec la laïcité, le rejet des autres et le choc des civilisations. Ça permet de mettre sous le tapis des bricoles comme la lutte des classes et le capitalisme. En attendant le prochain drame. » 
———

Stabat Mater est un poème en latin d’un moine italien du XIIIe siècle. La douleur d’une mère devant son fils mort. Musique de Arvo Pärt, compositeur estonien né en 1935.

12 commentaires:

  1. comme disait anatole france a peu de choses pret."on croit mourir pour la patrie et on meurt pour des industriels".ce qui est triste dans tout ca c est qu a force de guerres a l etranger et de guerre sociale aux pauvres on va sans doute bientot voir poindre une guerre civile en france..cela sent de plus en plus mauvais et c est vraiment inquietant.

    RépondreSupprimer
  2. oui on avait déjà beaucoup échangé en janvier. depuis je suis sur Facebook et y ai lu l'excellent texte de Julien Salingue. je constate avoir eu nettement moins de SMS pour des appels à manifester qu'en janvier , beaucoup de drapeaux français mis sur les visages, ce que je n'ai pas fait , j'ai choisi le drapeau arc en ciel plutôt pour que cessent LEURS guerres . Comme a si bien écrit Julien Salingue : Vos guerres, nos morts, no more. Ce qui n'est pas rassurant , ce sont nos Bush français au pouvoir. j’espère qu'il y aura des appels à manifester de quelques façons que ce soit pour que cessent ces guerres extérieures. j'ai coupé radio et télé et m'informe sur le net. la seule intervention politicienne qui m'a plu est celle de D de Villepin (même s'il est de droite)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Carole,

      "Que cessent ces guerres extérieures." Oh que je suis d'accord ! Et ces drapeaux tricolores disent que nombreux sont les va-t-en-guerre. Je souhaite bien du plaisir à ceux qui croient parvenir à battre militairement des groupuscules éparpillés... On dirait que la leçon afghane n'a pas encore été comprise.

      Et puis il y a aussi la lourde menace de la guerre intérieure. La guerre civile. On a déjà lu beaucoup de propos glaçants. Comme si les Français de religion musulmane ou les gens qui ont la peau bronzée étaient nos ennemis. Comme si porter un foulard ou une djellaba était une menace à l'égal d'une arme, bombe ou grenade.

      Supprimer
  3. Au sujet d'Anatole France Je suis en train de lire "L'île des pingouins" écrit par Anatole France en 1908, incroyable comme c’est toujours d'actualité un siècle plus tard. Extrait :

    Le nouvel État reçut le nom de chose publique ou république. Ses partisans étaient appelés républicanistes ou républicains. On les nommait aussi chosards et parfois fripouilles ; mais ce dernier terme était pris en mauvaise part.

    La démocratie pingouine ne se gouvernait point par elle-même ; elle obéissait à une oligarchie financière qui faisait l’opinion par les journaux, et tenait dans sa main les députés, les ministres et le président. Elle ordonnait souverainement des finances de la république et dirigeait la politique extérieure du pays.

    Les empires et les royaumes entretenaient alors des armées et des flottes énormes ; obligée, pour sa sûreté, de faire comme eux, la Pingouinie succombait sous le poids des armements. Tout le monde déplorait ou feignait de déplorer une si dure nécessité ; cependant les riches, les gens de négoce et d’affaires s’y soumettaient de bon cœur par patriotisme et par ce qu’ils comptaient sur les soldats et les marins pour défendre leurs biens et acquérir au dehors des marchés et des territoires ; les grands industriels poussaient à la fabrication des canons et des navires par zèle pour la défense nationale et afin d’obtenir des commandes. Parmi les citoyens de condition moyenne et de professions libérales, les uns se résignaient sans plainte à cet état de choses, estimant qu’il durerait toujours ; les autres en attendaient impatiemment la fin et pensaient amener les puissances au désarmement simultané.

    RépondreSupprimer
  4. normalement... ce vendredi sur Lille il y a dans le cadre de citephilo, des conférences dont une avec Gorges Corm avec sa "lecture profane des conflits". ça devrait être trés intéressant au vu du contexte. il est possible de l'écouter ou réécouter dans les reportages de là bas si j'y suis.
    http://la-bas.org/les-emissions-258/les-emissions/2012-13/decembre-525/pour-une-lecture-profane-des-conflits-1

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Carole,

      Grand merci pour tes infos. Aujourd'hui nos gouvernants mettraient Anatole France sous les verrous. Je n'exagère même pas : regardons ce qui est arrivé à la bande épicière de Tarnac.

      Supprimer
    2. disons qu'Anatole France ne serait pas édité dans les journaux des milliardaires, dans les télés des milliardaires ......... il aurait peu être un blog comme certains ont ;o)))

      Supprimer
  5. Bien d'accord, lire Georges Corm aussi qui apporte un éclairage bien différents des experts officiels.

    RépondreSupprimer
  6. "Je reviens toujours un jour". Est-elle jamais partie ? https://www.youtube.com/watch?v=vQqzA4lKztQ

    RépondreSupprimer
  7. je ne suis pas toujours d'accord avec tout ce que vous écrivez, mais là, dans l'ensemble c'est concis et c'est pas mal ficelé.

    Stan

    RépondreSupprimer
  8. Ma vie est belle grâce à vous, Mein Helfer. Seigneur Jésus dans ma vie comme une bougie dans les ténèbres. Tu m'as montré le sens de la foi avec tes mots. Je sais que même lorsque j'ai pleuré toute la journée en réfléchissant à la façon de guérir, vous ne dormiez pas, vous m'était cher. J'ai contacté le centre de phytothérapie Dr Itua, qui vivait en Afrique de l'Ouest. Un de mes amis ici à Hambourg est également africain. Elle m'a parlé des herbes africaines mais j'étais nerveuse. J'ai très peur en Afrique parce que j'ai entendu beaucoup de choses terribles à cause de mon christianisme. dieu de la direction, prenez une mesure audacieuse et prenez contact avec lui dans l'e-mail, puis passez à WhatsApp, il m'a demandé si je pouvais venir me faire soigner ou si je voulais une livraison, je lui ai dit que je voulais le connaître et acheter un billet 2 façons de se rendre en Afrique Pour rencontrer le Dr Itua, j'y suis allé et j'étais bouche bée des personnes que j'ai vues là-bas. Brevet, personnes malades. Itua est un dieu envoyé au monde, j'ai dit à mon pasteur ce que je fais, le pasteur Bill Scheer. Nous avons une vraie bataille magnifique avec Spirit et Flesh. Adoration la même nuit. Il a prié pour moi et m'a demandé de diriger. J'ai passé 2 semaines et 2 jours en Afrique chez Dr Itua Herbal Home. Après le traitement, il m'a demandé de rencontrer son infirmière pour le test du VIH lorsque je l'ai fait. C'était négatif, j'ai demandé à mon ami de m'emmener dans un autre hôpital voisin quand je suis arrivé, c'était négatif. J'étais trop blanche avec le résultat, mais heureuse à l'intérieur de moi. Nous y sommes allés avec le Dr Itua, je le remercie, mais je lui explique que je n’ai pas assez de remerciements, qu’il comprend ma situation, mais je promets qu’il témoignera au sujet de son bon travail. Remercions Dieu pour ma chère amie, Emma, ​​je sais que je pourrais lire ceci maintenant, je tiens à vous remercier. Et merci beaucoup à Dr. Itua Herbal Center. Il m'a donné son calendrier que j'ai mis sur mon mur dans ma maison. Le Dr Itua peut également guérir les maladies suivantes ... Cancer, VIH, Herpès, Hépatite B, Foie inflammatoire, Diabète, Fribroïde, Maladie de Parkinson, Maladie inflammatoire de l'intestin, Fibromyalgie, recouvrez votre corps. Vous pouvez le contacter par e-mail ou WhatsApp, @ .. drituaherbalcenter@gmail.com, numéro de téléphone .. + 2348149277967 .. C'est un bon médecin, parlez-lui gentiment. Je suis sûr qu'il vous écoutera aussi.

    RépondreSupprimer

Vas-y pour tes bisous partageux sur le museau !