Partageux rencontre des personnes cabossées par notre société libérale, change leur identité et ne mentionne ni son nom, ni sa ville pour qu'on ne puisse les reconnaître. « Devant la servitude du travail à la chaîne ou la misère des bidonvilles, sans parler de la torture ou de la violence et des camps de concentration, le "c'est ainsi" que l'on peut prononcer avec Hegel devant les montagnes revêt la valeur d'une complicité criminelle. » (Pierre Bourdieu) La suite ici.

mercredi 9 juillet 2014

Raua needmine. Maudit soit le fer !

Lolobobo nous invite à concocter la radio des blogueurs. Partageux, que fais-tu pour l’occasion ? Tu proposes une chanson comme d’hab ? T’en as bien un wagon.

Mais, par chanson, Sarclo chantiste suisse, entend un genre « pour adultes consentants ». Mmmh. Ces gens qui réfléchissent en chantant, c’est pas chiant ? Et chanter en français, ça sent pas un peu trop la naphtaline ? Tu crois que ça peut passer ?

Que dirais-tu d'une chanson en breton ou en occitan ? Mmmh. Ça fait pas repli sur un passé révolu ? Ça fait pas affreux communautariste de chanter dans la langue de sa grand-mère ? Tu crois que ça peut passer ?

Tu pourrais pas donner dans l'anglo-saxon ? C’est carrément up-to-date. (Pour mon copain Bab qui pige que pouic à la langue de Mickey : c’est carrément à la mode qui trotte.) « For the countless confused, accused, misused, strung-out ones an’ worse / An' for every hung-up person in the whole wide universe / An' we gazed upon the chimes of freedom flashing. » T’es sûr que y’a que Bab qui va pas comprendre ? Bah, tu peux fournir la traduction d’un chef-d’œuvre de Bob Dylan : « Pour les innombrables perdus, accusés, malmenés, rejetés et bien pire / Et pour tous les réprouvés de l’univers entier / Nous regardions étinceler les carillons de la liberté. » Euh... T’es sûr qu’on va pas encore te dire que c’est de la chanson chiante ? Tu crois que ça peut passer ?

C’est au sortir de ces longues réflexions torturées visant à rechercher un improbable consensus que j’ai finalement opté pour aut’chose. 

Veljo Tormis est un compositeur classique estonien un poil hors-catégorie. Sa spécificité est d’aller piocher dans le patrimoine traditionnel des pays baltes, de la Finlande et de la Carélie, de s’attacher aux langues finno-ougriennes que tu sais même pas que ça existe ces langues pour certaines en voie de disparition, et d’en faire des œuvres pour chœur réduit qui me plaisent très beaucoup. 

Raua needmine, Maudit soit le fer ! Les images sont chouettes mais intrigantes. Et, toi aussi, tu vas avoir de la misère à comprendre quoi ça raconte.  Je te mets un bout de la traduction et tu peux aller tout lire par exemple icitte. Ah zut ! Je crois bien que ça relève, ça encore, du domaine « pour adultes consentants ». 


Ô scélérat ! Fer perfide ! 
Fer perfide des mines maudites !
Mangeur de chair, rongeur d'os
Qui fait couler un sang innocent [...]

Nouvelle époque, nouveaux dieux et nouveaux héros,
Canons, avions,
Tanks et fusils.
Nouvel acier, nouveau fer. 
Intelligents, précis,
Puissants, les nouveaux exterminateurs
Sont équipés de matériel automatique auto-guidé,
Sont armés d’ogives nucléaires,
De fusées au dessus de toute atteinte
Des systèmes de défense.

Les couteaux et les lances,
Les haches, les hallebardes et les sabres,
Les frondes, les tomahawks et les boomerangs, 
Les arcs et les flèches, les pierres et les massues,
Les griffes, les dents, le sable et le sel,
La poussière, le goudron, le napalm et le charbon.

Une technologie nouvelle, d’avant-garde,
Le dernier mot de l’électronique,
Du prêt à voler dans toute direction
Que rien ne peut arrêter sur sa trajectoire,
Qui immobilise, rend incapable d’agir,
Sème la destruction totale,
Paralyse tout secours et toute défense,
Blesse et estropie, cause des pertes innombrables
Et tue, tue avec le fer, avec l’acier
Le chrome, le titane, l’uranium, le plutonium
Et une multitude d’autres éléments [...]

2 commentaires:

  1. c'est vachement joli a entendre même si on pipe rien sans les sous titre. J'aime bien ce genre de construction chorale. merci et hop dans le player

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben tu vois, ça me fait bien plaisir de lire ton petit commentaire. Passe un bon été.

      Supprimer

Vas-y pour tes bisous partageux sur le museau !