Partageux rencontre des personnes cabossées par notre société libérale, change leur identité et ne mentionne ni son nom, ni sa ville pour qu'on ne puisse les reconnaître. « Devant la servitude du travail à la chaîne ou la misère des bidonvilles, sans parler de la torture ou de la violence et des camps de concentration, le "c'est ainsi" que l'on peut prononcer avec Hegel devant les montagnes revêt la valeur d'une complicité criminelle. » (Pierre Bourdieu) La suite ici.

dimanche 29 septembre 2013

Tuez-les tous ! Ça ira plus vite.


Les Rroms ont « des modes de vie extrêmement différents des nôtres » (Manuel Valls, ministre PS)

Le Rrom exerce « des commerces illégaux, la mendicité des enfants, la prostitution. » (Francis Chouat, maire PS d'Evry)

« Il faut mettre un terme à l'hémorragie rrom en France. » (Michel Destot, maire PS de Grenoble)
« Si un Croisien commet l'irréparable, je le soutiendrai. […] Si un drame se produit, beaucoup de monde soutiendra l'auteur de ce drame, et moi avec, en tant que citoyen respectueux de la propriété privée… comme à Nice. Après, on joue sur les mots, légitime défense ou pas… » ( Gilles Cauche, maire UMP de Croix)
« Hitler n'en a peut-être pas tué assez. » Gilles Bourdouleix, député-maire ex-UDI de Cholet)

Basta a eu l'excellente idée de dresser une petite anthologie de déclarations récentes de politiciens au sujet des Rroms. Et de s'interroger avec ironie sur la formidable  nuisance du Rrom, susceptible, avec tout au plus 0,03% de la population, de provoquer l'effondrement de notre pays. 

Lors d'une précédente époque comparable à la nôtre où l'on ne voulait pas apporter de remèdes aux questions économiques, on a désigné le youpin apatride comme bouc-émissaire responsable de tous les maux. Après la Shoah on hésite à refaire le coup. Le youpin apatride passe le témoin au romanichel apatride qui n'a pas déployé autant d'énergie pour hurler Samudaripen.

L'épouvantail rrom est un chiffon rouge bien commode pour ne rien foutre ou faire des coups de pute sur les sujets importantsPendant qu'on agite le chiffon, on ne cause pas du chômage, du revenu, du logement et autres sujets qui intéressent (presque tous) les Français.

Paraît qu'il ne faut pas écrire que le Front Nazional est d'extrême-droite. Marine Le Pen n'aime pas ça. Ben, c'est pas moi qui ait regretté la mollesse de Hitler ! Et je ne dirais jamais que certains humains ont des modes de vie extrêmement différents des autres humains. Russians love their children too. Les Russes, eux aussi, aiment leurs enfants. Sting chantait ces mots à l'époque de la guerre froide. Quand certains disaient qu'en face, c'étaient rien que des barbares. Les Rroms, eux aussi, aiment leurs enfants. Et les chatons. Et le bonheur.

———

Samudaripen. De sa- (tout), mudare (tuer) et -ipen (suffixe créant le substantif). Le « Tuez-les tous ! » En romani, néologisme désignant le génocide des Rroms de 1936 à 1945. Synonyme : Porrajmos, littéralement « dévorer »

Photos de Yann Merlin extraites de son reportage de trois semaines dans un camp rrom à la Courneuve. Déplacement chaudement recommandé vers son site. Vaut le détour. Beaucoup d'humanité dans un monde de politiciens... 

Une pétition : « Expulsons Valls de la gauche ! Cet homme nous fait honte. »

———

Mise à jour septembre 2015. Un salaud à ajouter à cette liste. Il n'a rien dit. Le maire communiste de La Courneuve s'est contenté de faire expulser ces êtres humains que Yann Merlin a photographié dans le camp Le Samaritain. Ça me dégueule. 
———

Paris-Lumière, chanson fleuve de François Béranger.

17 commentaires:

  1. Il y a une erreur ... le Maire d'Ivry sur Seine (Val de Marne) est communiste et s'appelle Pierre Gosnat ! Vous vouliez sûrement dire le Maire d'Evry (Essonne) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Zut, mon clavier a fourché ! Vous avez raison et l'erreur est rectifiée.

      Supprimer
    2. Je suis d'autant plus impardonnable que... j'ai habité à Ivry-sur-Seine ! Et que j'y ai rencontré Pierre Gosnat à maintes reprises ! ;o)

      Supprimer
  2. Partageux,
    Je partage entièrement ce qui est écrit. Ce qu'on entend tous les jours en ce moment est complètement abject. Il suffirait de mettre "Juifs" à la place de "Rroms" et on se croirait revenu 70 ans en arrière. Ce qui différencie l'Homme de l'animal, c'est qu'il ne comprend jamais rien de ses propres erreurs !

    RépondreSupprimer
  3. Je me souviens de la période guerre d'Algérie. Sanglant et pas seulement dans les propos. Dans l'esprit des français le mot "rom" est plus synonyme "d'arabe" que de "juif".
    Robert Spire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si on veut analyser ainsi on dira que le romanichel a remplacé le bicot qui avait remplacé le youpin... La détestation de ce qui n'est pas "nous" varie avec le temps et avec les campagnes d'opinion conduites par la droite dure. À ce sujet les citations de Rosa Elle dont tu trouveras le lien dans le commentaire de raannemari sont édifiantes.

      Supprimer
  4. Autre temps, mêmes moeurs :-(
    http://spartakiste.blogspot.be/2013/09/la-detestation-des-hordes-nomades-et-la.html

    RépondreSupprimer
  5. Dans cette histoire, les médias dominants ce sont mis au diapason via des sondages à gogo qui comme par hasard sont tous favorables à Valls.

    RépondreSupprimer
  6. Les sondages sont des armes de persuasion massives

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La formule, juste, est de plus fort bien troussée.

      Supprimer
  7. Tu veux que je te dises, en France y'a surtout un probléme avec les racistes , et avec tous ces coureurs de jupons de la "mére " qui monte ! Elle doit bien rigoler ! ce pays devient irrespirable ! bravo les gouvernants ! et ils sont ... de gauche , il parait !! :-)

    RépondreSupprimer
  8. je me permets: http://sarkofrance.blogspot.fr/2013/10/blog.html

    RépondreSupprimer
  9. La gôche pleurniche sur le sort de la malheureuse kosovare et sa famille, en situation irrégulière, et donc expulsée (pour une fois !).

    Dans ce contexte, Mélenchon raconte, dans une interview ahurissante, son mépris de la France, et sa fascination d’une société multiculturelle mythifiée. Il raconte qu’il veut vivre au milieu de personnes d’origines très différentes, et ne tolère plus de vivre au milieu de blonds aux yeux bleus. Quand on l’écoute, on se demande réellement quelle est la vie quotidienne de ce nanti, tant le décalage est énorme entre ce qu’il raconte et la réalité des classes populaires.

    http://www.youtube.com/watch?v=3RxMpsl1ung

    On se demande ce qu’il attend, lui qui vit dans un appartement cossu, dans le 10e arrondissement, pour aller s’installer au métro Château Rouge… Car ce qu’on voit dans cette rue, c’est son oeuvre, à Mélenchon, ainsi qu’à toute une gauche immigrationniste, et à une droite pleutre.

    http://www.youtube.com/watch?v=Fk1M6CKVESc

    Il est vrai qu’il manque des Roms dans cette merveilleuse diversité. Qu’à cela ne tienne, un obscur trotsko-stalinien du Front de Gauche de Paris propose d’en installer dans le 16e arrondissement ! Et ils osent parler au nom des travailleurs, premières victimes de leur politique criminelle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand j'étais gosse, ma petite campagne se plaignait beaucoup de l'arrivée d'étrangers. Des étrangers si différents des natifs du pays ! Ces étrangers étaient surnommés, avec beaucoup de mépris, les "ventres à choux". Ces paysans venaient de Vendée... Ils étaient catholiques mais d'un "catholicisme si spécial". Ils étaient basanés, plus que chez nous. Etc. Et puis sont arrivés des paysans qui venaient de plus loin du Grand Ouest. Qui parlaient un patois qu'on ne comprenait pas du tout. Puis sont venus d'autres paysans des Pays-Bas. On disait des "Hollandais" mais je n'en ai jamais vu seul qui venait de Hollande.

      Maintenant ce sont des curés qui arrivent de l'Afrique de l'Ouest dans des paroisses cathos qui n'ont plus de curés. Ou des pasteurs qui arrivent dans des paroisses évangéliques où je n'avais pas vu de pasteur depuis près de cinquante ans...

      Ma famille ? Elle est maintenant dispersée sur trois continents. Et si je dois renvoyer les curés Togolais, va falloir que je rapatrie ma tante qui vit au Sénégal depuis quarante-cinq ans, ma cousine qui vit à Madagascar depuis trente ans, ma cousine qui vit à Québec et est mariée avec un Chinois, mon oncle paysan qui s'est installé en Grande-Bretagne et y coule maintenant sa retraite. Ça va être compliqué tout ça...

      Supprimer
  10. Que vous etes loin de la réalité!!
    Deux expériences de villages roms "d'intégration"sont déjà menées dont une à Montreuil, qui coûte 30 000€ annuels par famille, auquel on doit ajouter des frais de structure. La question est alors de se demander si le gvt doit les considérer comme prioritaires sur les autochtones, et accessoirement prendre en compte l'avis des Français sur le sujet, qui n'est pas forcément le vôtre, même si ça ne semble pas vous traverser l'esprit.

    RépondreSupprimer
  11. "Loin de la réalité !"

    Alors là ! Ça, je n'aurais jamais pensé que l'on me ferait ce reproche ! J'ai une cliente Rrom (ex-Yougoslave, pays qui du reste n'existe plus). Elle est en train d'acheter, par mon intermédiaire, après cinq refus de vente de la part de collègues qui n'aiment pas son français hésitant et son accent étranger. On parle ici d'un budget qui dépasse les 50 000 euros. Suivra un autre dossier pour son frère au budget double. Ces gens-là veulent juste vivre comme nous tous. En paix et en sécurité. Avec leurs enfants. Même s'il ont connu le temps des horreurs.

    J'étais ces derniers jours à fêter l'anniversaire d'une asso de Tsiganes bien de chez moi. Et on a parlé de ça. Les refus de vente pour cause de sale gueule. L'asso va m'utiliser comme intermédiaire écran : c'est mon boulot. Là, l'écran sera opaque chaque fois qu'il le faudra. Et je dois dire en sus que l'athée que je suis s'amuse beaucoup de collaborer étroitement notamment avec un curé catholique et une communauté évangélique.

    RépondreSupprimer

Vas-y pour tes bisous partageux sur le museau !